Eurosport

  • Parker is back
    Bonne nouvelle pour les Spurs, Tony Parker est de retour. Avec leur meneur français (8 pts), San Antonio s’est imposé face à Sacramento (86-94). Dans la course à la 8e place à l’Est, les Bulls à Milwaukee (74-79) et Toronto à Cleveland (113-101) se sont inclinés.
  • La tornade Nowitzki
    Grâce à un énorme Nowitzki (34pts, 10 rbds, 10 pds), Dallas s’est offert Denver (109-93). Deux surprises de taille ont émaillé la nuit. Les Lakers ont craqué face aux Hornets (108-100), tout comme San Antonio sur le parquet de New Jersey (90-84).
  • Cleveland en père peinard
    Septième victoire consécutive pour Cleveland, face à Detroit (104-79), et les Cavs continuent leur balade de santé au sommet de la Ligue. Les gros bras ont réussi leur nuit à l’image des Lakers face à Washington (99-92) ou des Suns face à Portland (93-87). Les Spurs ont chuté à Atlanta (119-114).
  • LeBron éteint Boston
    Mené par un énorme LeBron James (36 pts, 7 rbds, 9 pds), Cleveland a remporté le choc de la nuit sur le parquet de Boston (88-108) grâce à un excellent quatrième quart temps. Grâce à un Chauncey Billups bouillant (37 pts, 6 rbds, 9 pds), Denver est venu à bout de Golden State (112-127).
  • Boston et Denver au tapis
    Il n’y a plus d’équipe invaincue en NBA. Cette nuit, Denver et Boston ont essuyé leur premier revers de la saison. Les Nuggets face à Miami (96-88), les Celtics face à Phoenix (103-110). A noter le gros match de Kobe Bryant (41 points) lors du succès des Lakers face à Memphis (114-98).
  • Phoenix, un de chute
    Phoenix a essuyé sa première défaite de la saison sur le parquet d’Orlando (122-100). En revanche, Boston et Denver continuent de dominer la Ligue grâce à leur victoire respective face à Minnesota (90-92) et New-Jersey (94-122). Gros match de Kobe Bryant (41 points) à Houston.
  • Un trio gagnant
    Il ne reste plus que trois équipes invaincues depuis le début de saison. Et celles-ci carburent. Denver s’est imposé à Indiana (93-111), Boston à Philadelphie (74-105) et Phoenix à Miami (94-104). A noter l’énorme match de Dirk Nowitzki (40 pts, 11 rbds) lors du succès de Dallas face à Utah (96-85).
  • Noah domine Parker
    Les Bulls d’un Noah efficace (10 pts, 10 rbds) ont eu raison des Spurs d’un Parker très discret (8 pts, 3 pds, 3 rbds), 92-85. Un premier couac pour San Antonio cette saison. Avec 41 points, 6 rebonds et 3 passes, Carmelo Anthony a largement contribué au succès de Denver à Portland (94-97).
  • Miami s’offre les Suns
    Miami s’est imposé mercredi face à Phoenix et son ancien joueur, Shaquille O’Neal (135-129), grâce à un Dwyane Wade déchainé. Du côté de Dallas, San Antonio a subi une troisième défaite en quatre matches (102-107). Enfin, Boston s’est imposé à New Jersey (115-111).
  • Le Thunder, nouveau venu
    Les Supersonics de Seattle n’existent plus. Bienvenue au Thunder d’Oklahoma City. La décision de la NBA de délocaliser la franchise historique du nord-ouest des Etats-Unis vers Oklahoma prendra effet cette année. La nouvelle franchise a dévoilée son nom a
  • La NBA dans tous ses états
    En attendant de voir ses stars défendre la bannière étoilée lors des Jeux de Pékin, les transferts se succèdent en NBA. Petit tour d’horizon d’une grande ligue en mouvement perpétuel.
  • Seattle déménage
    Après des années de guerre avec la municipalité de Seattle, la franchise des Supersonics va déménager à Oklahoma City la saison prochaine. C’est la première fois qu’elle déménage depuis sa création en 1968.
  • Ajinca: »J’y vais en aveugle »
    Alexis Ajinca, après avoir été sélectionné en 20e position par Charlotte, revient sur la draft NBA. Malgré une saison modeste à Hyères-Toulon, le jeune intérieur français de 2,13 m possédant une envergure de 2,30 m a séduit les Charlotte Bobcats mais sait
  • Ajinca à Charlotte, Batum vers Portland
    Alexis Ajinca et Nicolas Batum, les deux Français qui se présentaient à la draft jeudi, ont été choisis respectivement par Charlotte et Portland. Si Ajinca a été choisi dès la 20e position, Batum a lui attendu le 25e choix, celui de Houston qui l’a ensuit
  • N’Diaye : « Ajinça plus haut que Batum »
    Bouna N’Diaye, l’agent de Nicolas Batum et d’Alexis Ajinça, fait le point avant la draft NBA qui se déroule cette nuit. Selon lui, le Manceau, après ses problèmes lors des tests médicaux, risque d’être drafté plus bas que l’intérieur du HTV qui pourrait ê
  • Pierce: « Notre histoire »
    Paul Pierce, l’ailier des Boston Celtics qui a été logiquement élu MVP de la finale NBA, remportée par les Celtics mardi face aux Los Angeles Lakers, se réjouit d’enfin écrire son histoire avec sa franchise. Pour lui, cette victoire est un travail d’équip
  • Merci Ainge
    Boston, qui s’est débarrassé des Lakers en finale (4-2), a remporté le 17e titre de son histoire grâce notamment à Danny Ainge. Le directeur exécutif des Celtics a réalisé un coup de génie en recrutant Kevin Garnett et Ray Allen pour former un Big Three i
  • Boston de retour au sommet
    Les Boston Celtics ont décroché leur 17e titre de leur histoire en venant à bout des Lakers (131-92), lors du sixième match de la finale NBA. Dans cette dernière manche, les Celtics ont vite pris le large et retrouvent les sommets après 22 ans de disette.
  • Turiaf: « On s’est raté »
    Ronny Turiaf, l’intérieur des Los Angeles Lakers, revient sur l’échec de sa franchise en finale NBA contre les Celtics. Le Martiniquais, qui a été très peu utilisé par Phil Jackson, jouant 10 minutes de moyenne pour 1,8 point et 0,7 rebond, veut maintenan
  • Lakers-Celtics: déclarations
    Après la victoire des Lakers sur les Celtics, lors du match 5 de la finale NBA, retrouvez les déclarations des protagonistes.

Sports.fr

  • Nurkic s’est bien vengé
    Cédé aux Blazers au cœur de l’hiver, Jusuf Nurkic s’est rappelé au bon souvenir des Nuggets. Et de quelle manière, le jeune intérieur bosniaque établissant son record de points pour l’occasion, avec 33 points à 12 sur 15 et 16 rebonds en 33 minutes.De quoi permettre à Portland de remporter un succès capital dans la course à la huitième place de la Conférence ouest, les Blazers (36-38), vainqueurs 122-113 après avoir fait la différence dans le troisième quart, comptant désormais un match d’avance sur les Nuggets (35-39).Nurkic n’a toutefois pas été le seul à briller, CJ McCollum inscrivant en effet 39 point pendant que Damian Lillard compilait 19 points, 7 passes et 6 rebonds. Chez le Nuggets, à noter les 23 points de Jameer Nelson et les 19 de Gary Harris.
  • Nouveau miracle pour le Heat
    La qualification pour les play-offs se rapproche pour Miami. Une perspective impensable lorsque le Heat affichait seulement 11 victoires après 41 matches. Les choses ont bien changé depuis et les Floridiens l’ont confirmé en ruinant les derniers espoirs des Pistons grâce à une victoire arrachée au buzzer 97-96 dans le Michigan sur une claquette gagnante d’Hassan Whiteside.Un Hassan Whiteside par ailleurs auteur de 17 points et 9 rebonds tandis que Goran Dragic signait une nouvelle performance de choix avec 28 points à 9 sur 16 aux tirs. De quoi rendre vains les efforts de Kentavious Caldwell-Pope, pourtant auteur de 26 points, et de Ish Smith et Tobias Harris, tous le deux auteurs de 19 points.Grâce à cette victoire, le Heat (36-38) conforte donc sa huitième place dans la Conférence Est, avec un match d’avance sur les Bulls (35-39) et deux et demi sur leurs victimes du jour (34-41)

    Hassan Whiteside tips in the game-winner at the buzzer. pic.twitter.com/m6Sb3E7s2s

    — NBA Gods (@SportsLeakers) 29 mars 2017

  • Les Warriors sont prêts pour les Spurs

    Confirmant leur grande forme, les Warriors n’ont laissé aucune chance aux Rockets, battus (113-106) au terme d’un match maîtrisé de bout en bout.

  • Les Warriors sur le grand huit !
    Golden State a fait un pas supplémentaire vers la première place de la Conférence Ouest. En attendant le choc face aux Spurs la nuit prochaine, les Warriors sont en effet allés l’emporter chez les Rockets, s’imposant 113-106 au terme d’un match maîtrisé de bout en bout.Une victoire, la huitième consécutive et la 60e de la saison, marquée du sceau des inévitables Stephen Curry et Klay Thompson, les Splash Brothers rendant respectivement 32 et 25 points et le premier nommé passant pas loin d’un triple-double avec 10 rebonds et 7 passes en sus.Un triple-double, James Harden en a compilé un nouveau, terminant avec 24 points, 13 passes et 11 rebonds mais son 5 sur 20 aux tirs a participé à la mauvaise soirée des Rockets, plombés par leur 5 sur 31 à trois points. 
  • L’étrange blessure de LeBron James (vidéo)
    LeBron James n’a pas terminé la rencontre entre Cleveland et San Antonio. Alors que son équipe, balayée par les Spurs (103-74), était en pleine déroute, le « King » a quitté le parquet à l’issue d’une scène assez étonnante. Après un contact anodin dans la raquette, LeBron James (2.03 m, 113 kg) s’est allongé, touché à la nuque. Une séquence qui a suscité pas mal de moqueries sur les réseaux sociaux, alors que l’ailier de Cleveland est réputé pour en rajouter parfois énormément lorsqu’il est victime d’un choc.Après la rencontre, James s’est voulu rassurant en indiquant qu’il serait rétabli pour le match contre Chicago jeudi soir. Sans grande surprise.
  • Gobert fait le show
    Deux jours après avoir déploré le comportement de certains de ses coéquipiers après la défaite malvenue face aux Clippers, Rudy Gobert a montré la voie à l’occasion de la réception des Pelicans, le Jazz s’imposant 108-100 malgré l’absence de Gordon Hayward et l’intérieur français se fendant d’un nouveau double-double.Un double-double à 20 points à 8 sur 11 aux tirs et 19 rebonds et agrémenté de 5 contres – dont quatre dans le seul premier quart – qui valait bien le statut d’homme du match malgré les 20 points de Rodney Hood ou les 19 de Joe Ingles.De quoi rendre vains les 36 points et 17 rebonds d’Anthony Davis côté Pelicans et permettre à Utah de reprendre sa marche en avant après avoir concédé pas moins de quatre défaites en cinq matche, les Clippers en ayant profité pour revenir à un match et demi dans la course à la quatrième place de la Conférence Ouest, une place synonyme d’avantage du terrain au premier tour des play-offs.
  • Les Spurs sans pitié pour le champion

    De passage à San Antonio, les Cavaliers en ont été quittes pour une correction en bonne et due forme, les Spurs l’emportant 103-74 au terme d’un match à sens unique.

  • L’incroyable final de Westbrook
    Mené de 13 points à Dallas avec 3’30’’ à jouer, le Thunder a livré une incroyable fin de match, signant un 14-0 pour s’imposer sur le fil 92-91 et ruiner les derniers espoirs de play-offs des Mavericks (31-42), assurés de terminer la saison avec un bilan négatif pour la première fois depuis 2000. Un final exceptionnel marqué du sceau de l’inévitable Russell Westbrook, auteur de 12 des 14 points d’OKC et du panier de la victoire avec sept secondes à jouer.Une façon de parachever son 37e triple-double de la saison, le meneur vedette du Thunder compilant cette fois 37 points à 15 sur 30 aux tirs, 13 rebonds et 10 passes et se rapprochant un peu plus du record d’Oscar Robertson, auteur de 41 triple-doubles.A ses côtés à noter les 15 points de Victor Oladipo et les 13 de Taj Gibson, les Mavericks comptant, eux, six joueurs à plus de dix points parmi lesquels Nerlens Noel et Weley Matthews, auteurs de 15 points chacun tandis que Dirk Nowitzki devait se contenter de 8 points à 3 sur 9 aux tirs. Grâce à cette victoire, la septième en neuf matches, OKC (41-32) peut toujours espérer décrocher la quatrième place de la Conférence Ouest, le Jazz (44-29) et les Clippers (44-31) comptant respectivement deux et un matches d’avance.
  • Les Cavaliers de mal en pis
    Période décidément délicate pour le champion en titre. En visite à San Antonio, les Cavaliers ont en effet été étrillés 103-74, concédant là leur troisième défaite en quatre matches. De quoi leur valoir de perdre leur première place de la Conférence Est au profit des Celtics, la franchise du Massachussetts comptant une victoire d’avance.Et lundi, le choc entre les Spurs et les Cavs a tourné court, les Texans affichant dix longueurs d’avance dès la fin du premier quart (28-18) avant d’enfoncer le clou dans le deuxième acte et de virer à la pause avec 24 points d’avance (64-40). Une déroute symbolisée par les piètres prestations de Kyrie Irving et Kevin Love, limités à 8 et 9 points tandis que LeBron James a dû se contenter de 17 points, 8 rebonds et 8 passes avant de sortir prématurément, touché au dos.Côté Spurs, si Tony Parker n’a rendu que 2 points et 1 passe en 20 minutes, Kawhi Leonard a flambé avec 25 points à 11 sur 21 aux tirs en 30 minutes et Pau Gasol et LaMarcus Aldridge ont suivi avec 14 points chacun.
  • Les Raptors trop forts pour Fournier
    Evan Fournier a eu beau inscrire 20 points à 7 sur 12 aux tirs, il en aurait fallu bien plus pour empêcher les Raptors de décrocher leur sixième victoire de rang et se rapprocher des Wizards dans la course à la troisième place de la Conférence est.La faute notamment à un DeMar DeRozan tout juste élu joueur de la semaine dans la Conférence est et auteur de 36 points à 13 sur 21 aux tirs, Cory Joseph l’épaulant avec 15 points et 13 passes tandis que Jonas Valanciunas et Serge Ibaka ajoutaient 17 et 16 points.Le Magic a bien tenté de résister le temps du premier quart (35-34), mais les Floridiens ont lâché prise dans le deuxième acte, virant à la pause avec 16 points de débours (73-57) avant de s’incliner 131-112. Et ce malgré les 22 points d’Elfrid Payton ou les 12 points-15 rebonds de Nikola Vucevic.
  • Gobert: « Pas la meilleure manière de réagir »
    Très déçu par la défaite du Jazz sur le parquet des Clippers samedi soir (108-95), Rudy Gobert s’était ensuite ému, pour ESPN, du comportement de certains de ses coéquipiers: « Certains d’entre nous jouent à fond, d’autres non. Ils pensent simplement à marquer, voilà tout. […] Tout le monde doit se mettre à privilégier ce qui fera gagner l’équipe et non ce qui lui permettra de marquer des points. »Une sortie qui a été évoquée deux jours plus tard lors d’une réunion entre les joueurs de la franchise de Salt Lake City. « On est tous frustrés, on veut tous gagner et ce n’était peut-être pas la meilleure manière de réagir. J’aurais peut-être dû choisir d’autres mots », a ensuite déclaré le pivot français devant la presse.

    The Jazz had a team meeting re. Rudy Gobert’s "some of us don’t compete" remark. "Maybe I didn’t choose the best words," Gobert says today. pic.twitter.com/U0t3B30lk9

    — Aaron Falk (@aaronfalk) 27 mars 2017

  • Un panier de folie, et une célébration encore plus dingue (vidéo)
    Les Atlanta Hawks sont peut-être à la ramasse en ce moment (sept défaites de suite et une qualification en playoffs qui s’éloigne), leurs fans, eux, sont toujours au top.Surtout ce spectateur qui a été invité, pendant la rencontre, à tenter de dunker avec l’aide d’un trampoline. A voir ses premiers dribbles, on a eu très peur pour lui. La suite se passe de commentaire.

    Just…Wow. pic.twitter.com/4CowBSzfaG

    — Bleacher Report (@BleacherReport) 27 mars 2017

    Les plus assidus auront remarqué que sa célébration n’est pas sans rappeler la fameuse danse du gardien congolais Robert Kidiaba. 

  • Les Cavs, proies des Celtics

    Les Celtics ont faim et l’ont encore prouvé dans la nuit de dimanche à lundi, en s’arrachant à domicile pour disposer du Miami Heat (112-108). Boston a plus que jamais la première place de Cleveland à l’est en ligne de mire.

  • Les Blazers sortent les Nuggets du top 8
    Alors que Denver s’est incliné (90-115) face aux New Orleans Pelicans, Portland a su profiter de sa visite sur le parquet des Los Angeles Lakers pour s’imposer (98-81) et subtiliser ainsi provisoirement le 8 strapontin qualificatif pour les playoffs à l’ouest.Les joueurs californiens ont notamment sombré au rebond offensif (1 sur l’ensemble de la rencontre), un plus d’une maladresse évidente en l’absence de Brandon Ingram (39% de réussite au shoot). Les Blazers de Damian Lillard auront l’opportunité de confirmer leur ascendant dans la course au top 8 lors de la prochaine rencontre, un duel direct face aux Nuggets.
  • Boston s’offre le Heat et menace les Cavs
    La lutte pour les playoffs s’intensifie au sein de la Conférence est, et ce à tous les étages. En lutte pour une place dans le top 8, Miami a échoué sur le parquet de Boston dans la nuit de dimanche à lundi (112-108), après avoir bataillé jusqu’au bout.Mais face à Isaiah Thomas (30 points, 3 passes décisives) et les siens, le Heat a rendu les armes, laissant les Celtics continuer à espérer détrôner les Cleveland Cavaliers de LeBron James en tête de la conférence, eux qui présentent un bilan de 47 victoires et 26 défaites contre 47 succès et 25 revers pour les champions en titre.En s’imposant au bout du suspense face au Heat (112-108), Boston n’a pas manqué l’occasion de se rapprocher un peu plus de Cleveland en tête de la conférence Est. Cette année, au TD Garden, les Celtics font peur avec notamment 13 victoires sur leurs 14 derniers matchs à domicile. Cette nuit, il leur a fallu tout de même piocher dans leurs retranchements pour venir à bout d’une équipe de Miami toujours aussi valeureuse dans sa quête d’un dernier billet pour les playoffs.
  • Golden State enchaîne
    Réputé pour disposer d’un collectif pugnace et accrocheur, Memphis a tenu tête à Golden State dans la nuit de dimanche à lundi, pour finalement s’avouer vaincu (106-94). Les Warriors auront attendu le quatrième quart-temps pour faire la différence, sous l’impulsion notamment de Klay Thompson, crédité de 31 points à 8/12 à trois points.En sortie de banc, André Iguodala apporte lui aussi sa pierre à l’édifice, rendant 20 points, 7 rebonds et 4 passes décisives. Michael Conley a encore fait le job côté Grizzlies (29 points, 6 passes), mais n’a rien pu faire face à l’armada d’Oakland. 
  • Le 36e triple double de Westbrook, en vain…
    Russell Westbrook a livré un nouveau festival offensif, dans la nuit de dimanche à lundi, mais la star d’OKC n’a malheureusement pas pu éviter le revers de son équipe, sur le parquet des Houston Rockets (137-125). Le meneur all-star a compilé 39 points, 11 rebonds et 13 passes, signant son 36e triple double cette saison, mais le collectif adverse a finalement pris le dessus.La franchise texane s’en sort avec un brillant 20/19 aux tirs à trois points, avec 31 unités pour le seul Lou Williams (7/8 aux tirs primés). De son côté, James Harden rend une feuille de statistiques impeccable (22 points, 5 rebonds, 12 passes décisives).
  • Batum et les Hornets ne lâchent rien
    Seulement 10e de la Conférence Est, les Charlotte Hornets abattent leurs dernières cartes en vue des playoffs, alors que se profile la fin de la saison régulière. Ce dimanche soir, les coéquipiers de Nicolas Batum ont décroché leur quatrième succès en cinq rencontres en dominant les Phoenix Suns (120-106), avant-derniers de la Conférence Ouest.Dans une partie dominée par son équipe dès le premier quart-temps (38-18), l’ailier français a signé 15 points, 10 passes et 6 rebonds, alors que Kemba Walker a inscrit 31 points.Deux jours après ses 70 points contre Boston, Devin Booker a été plus « normal » (23 points à 7/17).

    "We were ready to go tonight." @nicolas88batum on the 120-106 victory over the @suns #BuzzCity pic.twitter.com/O5urvosXeB

    — Charlotte Hornets (@hornets) 26 mars 2017

  • Le dunk de Carter sur Weis recréé… sur Trump
    C’est sans doute l’un des dunks les plus fameux de l’histoire. Le 25 septembre 2000, Vince Carter venait écraser un énorme smash sur la tête de Frédéric Weis, qui culmine pourtant à 2m17, lors de la rencontre entre la France et les Etats-Unis en phase de groupes des Jeux Olympiques de Sydney.Un dunk resté dans toutes les mémoires et qui a inspiré un créateur de t-shirts, qui a reproduit la scène à l’identique. Sauf qu’à la place de l’ancien pivot tricolore, on retrouve le très contesté président américain, Donald Trump !

    New on TeePublic: Half Man, Half a Nation feat. Vince Carter & the Donald https://t.co/8B45ZBeOSB pic.twitter.com/MVL66yJvks

    — Dan Carson (@TheDoctorCarson) 2 février 2017

    « C’est cool, ça me rappelle de bons souvenirs. Bien sûr, Donald Trump risque de ne pas apprécier, mais je vais le porter à coup sûr. Ça va peut-être créer la polémique mais ça vaut le coup ! », a commenté Carter après avoir reçu le t-shirt.

    (Better vid) pic.twitter.com/00TdshZg0x

    — Dan Carson (@TheDoctorCarson) 26 mars 2017

    Et à 40 ans, celui qui évolue désormais aux Grizzlies dunke toujours, et de quelle manière !

    NBD. Just a casual half court shot followed by a between the legs dunk.

    Une publication partagée par Memphis Grizzlies (@memgrizz) le

  • Gobert pousse une gueulante

    Le Utah Jazz est dans une mauvaise passe et ça ne plaît pas du tout à Rudy Gobert. Le pivot français, auteur d’une saison remarquable, a tapé du poing sur la table et critiqué certains de ses coéquipiers.

referencement